• Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!
  • Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!

Hue dada, sortie à l’hippodrome de Hoerdt!

Le mercredi 17 octobre 2018, tous les enfants du Croisillon se sont rendus à l’hippodrome de Hoerdt pour célébrer la fête de l’hippodrome. Une immense statue de cheval nous accueille de toute sa hauteur et déjà nous formons quelques groupes pour circuler plus facilement et poser nos questions aux personnes présentes lors de l’événement.

Car, comme vous le savez sûrement, nous ne venons pas ici par hasard. En effet, cette visite fait partie intégrante de notre projet « UN PAS 2VANT L’AUTRE » qui consiste à partir d’un moyen de transport et de  s’intéresser aux métiers qui en découlent. Après avoir fait un rapide coucou aux joueurs du Racing qui sont eux aussi présents à l’événement, nous nous installons pour regarder les premières courses ! Des questions nous viennent alors à l’esprit : Pourquoi les chevaux ne galopent-ils pas toujours ? Comment s’appelle le monsieur qui monte le cheval ou se trouve dans la petite charrette ?

Après une rapide entrevue et séance photo avec IRONMAN, nous avons la chance de voir des chevaux de tout près, ils sont magnifiques ! Ensuite, nous interviewons Hervé, qui travaille sur place et qui répond à nos nombreuses questions !

Voici ci-dessous, un rapide topo de ce que nous avons retenu :

  • Les personnes qui montent sur les chevaux se nomment des jockeys.
  • Quand les chevaux ne galopent pas, ils trottent sur 2800 mètres.
  • Sur une course de trot, les chevaux n’ont pas le droit de faire plus de 15 foulées sinon ils sont éliminés !
  • Sur ce genre d’événements, les jockeys peuvent faire plusieurs courses mais les chevaux n’en font qu’une seule.
  • Etre jockey est un vrai métier, et il faut passer par l’école AFASEC pour le devenir.
  • On devient jockey professionnel au bout de 50 victoires.

Après un bon goûter en marge des courses, il est l’heure de rentrer ! Nous avons passé un super après-midi et nous en savons maintenant un peu plus sur nos amis les chevaux et les métiers qui s’y rapportent.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top